Le bon samaritain


Un éclairage sur la miséricorde

Sœur Marie-Ancilla
19-20 novembre 2016

 

Introduction

Je commencerai par citer un texte de Benoît XVI dans lequel il avait repris la parabole du bon samaritain, lors de la XXIe journée mondiale du malade:

«Plusieurs Pères de l’Église ont vu dans la figure du Bon Samaritain Jésus lui-même, et dans l’homme tombé aux mains des brigands Adam, l’Humanité égarée et blessée par son péché (cf. Origène, Homélie sur l’évangile de Luc, XXXIV, 1-9; Ambroise, Commentaire sur l’évangile de saint Luc, 71-84; Augustin, Discours 171). Jésus est le Fils de Dieu, Celui qui rend présent l’amour du Père, amour fidèle, éternel, sans barrières ni limites. Mais Jésus est aussi Celui qui “se dépouille” de son “habit divin”, qui s’abaisse de sa “condition” divine, pour prendre la forme humaine (Ph 2, 6-8), et s’approcher de la douleur de l’homme, jusqu’à descendre aux enfers, comme nous le récitons dans le Credo, et porter espérance et lumière.

Il ne retient pas jalousement le fait d’être égal à Dieu, d’être Dieu (cf. Ph 2, 6), mais il se penche, plein de miséricorde, sur l’abîme de la souffrance humaine, pour verser l’huile de la consolation et le vin de l’espérance».

Ce texte montre à quel point le choix de la parabole du bon samaritain est judicieux pour une réflexion sur la miséricorde. La tradition patristique y a lu la kénose du Fils qui vient rejoindre l'homme dans sa misère. Comme un médecin céleste, le Fils vient dans notre humanité nous prodiguer ses soins pour nous rendre la santé (salus), le salut.

Pour apporter un éclairage sur cette parabole, dans un premier temps nous essayerons de la situer dans son contexte: Luc l'a placée au cœur d'une discussion de Jésus avec un légiste. La question centrale porte sur l'amour du prochain.

Nous verrons ensuite comment la tradition a lu la parabole: le bon Samaritain, c'est le Christ en personne.

Jésus demande au légiste de faire comme le bon Samaritain. C'est une invitation à pratiquer des œuvres de miséricorde. Saint Augustin nous aidera à comprendre ce qu'il faut entendre par là.
Nous pourrons alors dégager les principales caractéristiques de la miséricorde telle que Jésus nous en a donné l'exemple.

Nous terminerons par quelques conseils pratiques sur la miséricorde et le pardon, puisés chez les Pères du désert.

 

Lire la suite ...

Haut de la page