Bienvenue sur le site du monastère des dominicaines de Lourdes!

 

Août

30 août


22ème dimanche du Temps Ordinaire
« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même » (Mt 16,21-27)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !



28 août

 

 

Fête de notre Père saint Augustin

Pour saint Augustin, l'unité est le coeur de la vie chrétienne.
Il en est de même pour la vie religieuse
qui a sa règle pour fondement.

Critère de l'unité?
Se savourer les uns les autres...


 

L’unité est anticipation du Royaume à venir. Elle trouvera son épanouissement « dans la future cité de ceux qui possèdent une seule âme et un seul cœur tendus vers Dieu » (En. in Ps. 99, 8). La Cité céleste, comme l’Église, n’est pas une juxtaposition de baptisés reliés à Dieu ; on n’y connaît pas un bonheur purement individuel. Elle est une « société où on sera occupé à savourer Dieu et à se savourer les uns les autres en Dieu » (De civ. Dei, XIX, 19, 17). La vie éternelle n’est pas d’une autre nature que la vie chrétienne dans le temps. De même que la vie chrétienne ne peut exister en dehors du Corps du Christ — elle est vie dans le Corps du Christ et vie du Corps du Christ —, de même la vie éternelle est essentiellement communion. Elle n’est pas un seul à seul avec le Christ dans la vision du Père. En cherchant à vivre dans l’unité, nous préparons, nous faisons l’apprentissage de la vie dans la Cité bienheureuse. On comprend dès lors que l'enjeu majeur de la vie soit la quête de l'unité. Si l'on ne s'y prépare pas maintenant, la vie éternelle sera un enfer, car elle sera insupportable !


25 août

 

Prier le Rosaire

avec saint Dominique

Mystères glorieux


« Dominique se manifestait partout comme un homme de l'Évangile, en parole et en acte. »

La Résurrection

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » (Jn 20,26)

Un soir, le bienheureux Père arrive à un couvent, après le coucher des frères. Craignant de les déranger, il se prosterne devant la porte avec son compagnon, et prie le Seigneur de leur venir en aide, sans éveiller les religieux. Ô prodige! ils se trouvent soudain transportés à l’intérieur.

Donne, Seigneur, aux prédicateurs, une foi ardente en ta résurrection.

 

L’Ascension

Deux hommes en vêtements blancs, leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel »
(Ac 1,10-11).

Saint Dominique est avant tout un homme de désir: désir de la «patrie», désir du salut de tous les hommes, désir du martyre, etc. Son désir exprimait le contenu profond de son cœur. Il traduisait la dimension divine qu'avait prise chez lui le désir de bonheur présent au cœur de tout homme. Toute la vie de Dominique était tendue vers Dieu, orientée vers lui. Il avait planté dans le ciel l'ancre de son espérance, sûr de trouver en Dieu le bonheur.

Vivifie, Seigneur, la foi des chrétiens qui ont oublié la vie éternelle.

 

La Pentecôte
Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. (Ac 2,3).

Dominique était de ces fils de Dieu qui sont conduits par son Esprit; il avait cet Esprit d’adoption des enfants qui, adorant le Père, sollicite pour nous avec des gémissements, c’est-à-dire des désirs inénarrables, et qui crie avec confiance: “Mon Père, mon Père!” Il n’y avait réellement pas de dissimulation dans son esprit; il possédait les prémices et le gage de l’Esprit, et sa conscience lui rendait un témoignage fidèle dans l’Esprit Saint qu’il était enfant de Dieu.

Que l’Esprit du Seigneur nous remplisse de charité, pour que le monde croie.

 

L’Assomption

J'ai cherché partout le repos, mais c'est à l'héritage du Seigneur que je m'arrêterai (Si 24,7).

Tout en rendant grâces à Dieu pour la certitude de sa gloire, le Saint alla visiter quelques clercs de Bologne. En prenant congé d’eux, il leur dit: “Vous me voyez bien portant maintenant; mais avant l’Assomption solennelle de Notre-Dame, la Vierge Marie, j’aurai moi-même quitté la terre, et je serai allé vers le Seigneur.” C’était la vérité, car le dixième jour avant la fête de l’Assomption de la Vierge, elle-même enleva son serviteur fidèle Dominique, et le plaça à la tête des biens de son divin Fils.

Que la Vierge Marie nous accompagne tout au long de notre route vers le Royaume.

 

Le Couronnement de Marie

Etreins la sagesse et elle t’élèvera, elle fera ta gloire si tu l’embrasse; sur ta tête elle posera un diadème de grâce, elle t’offrira une couronne d’honneur (Pr 4,8-9).

La main de Dieu s’étendant sur Dominique, il fut ravi en esprit devant Dieu, et il vit le Seigneur assis, et la glorieuse Vierge sa Mère assise à sa droite, revêtue d’une chape de couleur de saphir. La Mère Vierge ouvrit largement la chape dont elle était revêtue, et l’étendit sous les yeux de son serviteur Dominique: c’était un vêtement d’une ampleur et d’une immensité telles qu’il embrassait et contenait dans ses doux replis toute la patrie céleste.

Que les fils et les filles de saint Dominique renouvellent leur amour pour la Vierge Marie, patronne de l’Ordre des Prêcheurs.

23 août


21ème dimanche du Temps Ordinaire
« Je te donnerai les clés du royaume des Cieux » (Mt 16, 13-20)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !



20 août

La face cachée de la vie des moniales (suite)

L'unité, la perle de grand prix

La grande question qui traverse toute la Bible, c’est l’unité ! C’est aussi l’enjeu essentiel de la vie des moniales. Chanter l’office, c’est bien ; prier, c’est bien ; faire des vœux d’obéissance, de pauvreté et de chasteté, c’est bien ; etc. Mais s’il n’y a pas d’unité, tout cela n’est que du vent.
Si nous parcourons le livre de la Genèse, dès le chapitre 3, nous trouvons la division : l’entente entre Adam et Eve n’a pas duré ; elle a été mise à mal par le diable. Puis c’est Caïn qui tue son frère Abel ; puis c’est la tour de Babel et la dispersion des peuples qui perdent leur unité ; puis c’est la division entre Israël et Juda ; etc. Et qu’a fait Jésus ? Il est venu pour rassembler dans l’unité les enfants de Dieu disperser (Jn 11,52), pour ramener les cœurs des pères vers leurs enfants (Lc 1,17). Et au soir de la Cène, il a prié son Père : « Que tous soient un, Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jn 17,21). Les moniales dominicaines sont rassemblées dans le monastère pour avoir une seule âme et un seul cœur tendus vers Dieu, comme le dit la Règle de saint Augustin, pour relever le défi de la désunion, de la division qui est la grande affaire de l’existence, pour les familles, pour la société, pour l’Eglise.
Travailler à l’unité, c’est un travail invisible que se concrétise dans la vie concrète par la pauvreté. Notre Règle encore, nous demande de ne rien avoir en propre, mais de tout avoir en commun. L’expérience montre que quand on possède quelque chose, la tentation est grande de vouloir le garder pour soi : mon bien est petit, peut-être, mais il est à moi ! Et le pas est vite franchi de vouloir agrandir son bien et alors commencent les discordes, car le voisin veut en faire autant…
La vie commune est donc un lieu idéal pour apprendre à tout posséder en commun, à ne rien garder comme « propriété privée » à laquelle personne n’a le droit de toucher. La propriété privée est source de disputes, et introduit des divisions.
Le cœur, par ces petits exercices concrets apprend, au fil des jours, à renoncer à soi-même, à accueillir l’autre, à partager, et à travailler par là à l’unité.

18 août

 

Prier le Rosaire

avec saint Dominique

Mystères douloureux


« Dominique se manifestait partout comme un homme de l'Évangile, en parole et en acte. »

L’Agonie

Prenant avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, Jésus commença à s’attrister et à ressentir de l’angoisse(Mt 26, 37).

Dominique avait une soif indicible de boire le calice de la Passion. O âme bienheureuse, en qui la charité parfaite non seulement chassait la crainte de la mort, mais encore versait un amour inouï de la souffrance et des longues tortures:

Prions pour les chrétiens torturés, qui donne leur vie pour le Christ.

 

La Flagellation

Après avoir fait flageller Jésus, Pilate le livra pour qu’il soit crucifié (Mt 27, 26).

Après s'être reconnu pécheur, Dominique faisait pénitence. Ayant rejeté sa faute qui offensait Dieu, il répare en s'unissant aux souffrances que le Christ a voulu endurer pour notre salut. Là encore l'Écriture l'a conduit à cette attitude devant Dieu.

Que les chrétiens retrouvent le sens du péché et du pardon que le Seigneur nous a donné sur la croix.

 

Le Couronnement d’épines

Ayant tressé une couronne d’épines, les soldats la mirent sur sa tête (Mt 27, 29).

Souvent pendant ses nuits de prière, il rugissait, du gémissement de son cœur, sans pouvoir se contenir, ni empêcher qu’on l’entendît au loin. Souvent encore il assiégeait les oreilles de la clémence divine pour qu’elle daignât lui verser au cœur une charité qui le mit à même de procurer plus efficacement le salut du prochain, à l’exemple de Celui qui s’est livré entièrement pour notre salut.

Prions pour que le don du salut soit source de vie pour beaucoup.

 

Le Portement de croix

Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne (Jn 19, 17).

Il avait vraiment pris la croix de Jésus Christ, celui qui était prêt à donner sa vie pour le prochain. C'est que dans son cœur brûlait une charité telle que personne n'en peut avoir de plus grande; elle lui faisait désirer de ressembler parfaitement à Dieu et devenir conforme à l'image du Fils de Dieu.

 

Le crucifiement et la mort de Jésus

Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit (Mt 27,50).

Assimilé au Christ prédicateur et pauvre, il participe à son humiliation. Vivre dans la pauvreté était pour lui synonyme de suivre le Christ crucifié, nu sur la croix: nu, il avait suivi le Christ nu, aimant mieux amasser des trésors dans le ciel.

16 août



20ème dimanche du Temps Ordinaire

« Femme, grande est ta foi ! » (Mt 15, 21-28)

Beyrouth la cananéenne supplie aujourd'hui...

Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !




15 août

Fête de l'assomption

Pour écouter l'homélie du P. Daou, cliquez ici !

11 août

 

Prier le Rosaire

avec saint Dominique

Mystères lumineux


« Dominique se manifestait partout comme un homme de l'Évangile, en parole et en acte. »

Le Baptême

Jean alla dans tout le pays des environs de Jourdain, prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés. Tout le peuple se faisant baptiser, Jésus fut aussi baptisé (Lc 3, 3.21).

Notre Père, sachant que Dieu aime les âmes des hommes de toute éternité, s’appliquait autant qu’il le pouvait à réunir toutes les âmes à leur divin Amant. Il mérita de susciter des enfants à son frère défunt, c’est-à-dire à Jésus Christ crucifié, en répandant sa parole et en instituant les Prêcheurs.

Nous te prions, Seigneur, pour tous ceux à qui tu donnes part à ta vie par le baptême ; garde-les fidèles au don reçu.

 

Cana

Jésus leur dit : Remplissez d'eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu'au bord (Jn 2, 7).

Touché de compassion pour des frères délicats, Dominique ordonna qu'on mît le peu de vin qu'ils avaient dans un grand vase et que l'on versât beaucoup d'eau par-dessus, pour le servir aux frères. Il y avait là huit frères qui burent à leur suffisance de cette eau changée en vin, et en vin excellent, et ils rendirent grâces au Seigneur. Et il resta encore une assez grande quantité de ce vin, servi par le don de Jésus Christ.

Que la surabondance de ton amour, Seigneur, rayonne chez ceux qui prêche ta Parole.

 

L’Annonce du Royaume

En ce temps-là, Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux (Mc 6, 7).

Dominique entendit le Seigneur lui dire dans une vision: «"Va, prêche de par Dieu, tu es élu pour ce ministère." Et bientôt durant un moment il lui semblait voir ses fils dispersés dans le monde entier, marchant deux par deux et prêchant aux peuples la Parole du Seigneur.»

Nous te prions, Seigneur, pour les dominicains qui risquent leur vie pour annoncer la Bonne Nouvelle du royaume.

 

La Transfiguration

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière (Mt 17, 1-2).

Parfois, à la manière dont il regardait le ciel, on aurait cru que sa pensée avait pénétré dans le ciel, et on le voyait bientôt rayonner de joie et essuyer les larmes qui coulaient de ses yeux. Il éprouvait les désirs ardents d'un homme altéré en face d'une fontaine, ou du voyageur à la porte de sa patrie.

Prions pour les chrétiens, qu’ils aient soif de la vie éternelle, de la rencontre avec le Seigneur de gloire.

 

L’Eucharistie

En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui (Jn 6, 55-56).

Il avait une dévotion très ardente envers le sacrement du Corps du Seigneur, et en se rappelant la divine charité et la douceur infinie du Sauveur crucifié, il était souvent ravi en extase pendant l'élévation du Corps de Jésus Christ, à la messe, tant il était inondé de joie par la présence de la divine majesté.

Que la communion à ton corps et à ton sang, transforme nos vies, Seigneur.

9 août


19ème dimanche du Temps Ordinaire
« Ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux » (Mt 14, 22-33)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !





8 août

Fête de saint Dominique

Pour écouter l'homélie du P. Daou, cliquez ici !

6 août
Anniversaire de la mort de saint Dominique

 

Prier le Rosaire

avec saint Dominique

Mystères joyeux


« Dominique se manifestait partout comme un homme de l'Évangile, en parole et en acte. »

L’Annonciation

Qu'il me soit fait selon ta parole… Le Verbe s'est fait chair (Lc 1,38 ; Jn 1,14).

Par son étude de l'Écriture, Dominique accéda à la béatitude proclamée par le Seigneur qui est la Vérité même: Bienheureux ceux qui entendent la Parole de Dieu et la gardent. La Parole de vérité — semence du Verbe divin — est d'abord écoutée; reçue par les oreilles du corps, elle est déposée dans l'oreille du cœur. La Parole peut ainsi être retenue au plus profond de l'esprit par la mémoire. C'est mettre le grain dans le grenier selon la parole du psalmiste: Nos greniers sont remplis, débordants.

Nous te prions, Seigneur, pour ceux qui prêchent à temps et à contretemps pour te faire connaître.

 

La Visitation

Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins (Lc 1,76).

Avant de prêcher la Parole, Dominique s'en est nourri, l'a mise en pratique, en a fait le fond de sa prière. Sa connaissance si profonde de l'Ecriture, qui étonnait ses contemporains, jaillissait d'une unique source: la charité.

Nous te prions, Seigneur, pour que les chrétiens aiment à enraciner leur prière dans l’Ecriture.

 

La Nativité

Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe (Mt 2,11).

Ayant conscience de son néant devant Dieu, Dominique était saisi d'une crainte révérencielle, attitude première de l'adoration, devant la grandeur de l'Homme-Dieu. Il se reconnaissait dans les mages qui, entrant dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie et, se prosternant, adorèrent.

Que les chrétiens qui l’ont oublié, redécouvrent Jésus vrai Dieu et vrai homme.

 

La Présentation de Jésus

Mes yeux ont vu tu salut, Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d'Israël, ton peuple (Lc 2,30.32).

Une vision montra Dominique à sa mère portant la lune sur le front ; ce qui signifiait évidemment qu'il serait un jour donné comme lumière des nations, pour illuminer ceux qui sont assis dans les ténèbres à l'ombre de la mort. L'événement le prouva dans la suite.

Purifie notre cœur, Seigneur, pour que toute notre vie témoigne de ta lumière.

 

Le Recouvrement de Jésus au Temple

Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père? (Lc 2,49).

Pour Dominique, une demande fréquente à Dieu était qu’il veuille bien lui donner une charité véritable pour avoir le souci du salut de tous les hommes et efficace pour le procurer, pensant donc qu’il serait véritablement un membre du Christ au premier rang, lorsqu’il se consacrerait tout entier pour les âmes, de toutes ses forces, comme le Sauveur de tous, le Seigneur Jésus, s’offrit tout entier pour notre salut.

Nous te prions, Seigneur, pour tous les chrétiens persécutés ; reçois l’offrande de leur vie.

4 août

La face cachée de la vie des moniales (suite)

Le Rosaire


Le Rosaire est une prière méconnue, confondue souvent avec la récitation du chapelet qui laisse, dans l'esprit de beaucoup, le souvenir de prières rabâchées. Pourtant la prière du Rosaire fait rentrer au cœur de la vie chrétienne, dans la prière même de Jésus à son Père, avec le regard de Marie qui conservait dans son cœur tout ce qu'elle avait vécu avec son Fils.
Le cœur de notre prière, comme de toute notre vie, est notre lien à Jésus. Mais le Christ ne s’atteint que dans son Mystère : il est l’envoyé du Père qui vient accomplir son dessein de salut. Nous le touchons quand nous entrons dans son œuvre de salut ; quand, au pied de la croix, nous recevons l’Esprit qui nous donne l’intelligence du Mystère ; quand nous entrons nous-mêmes dans une relation filiale avec le Père. « Mystère » désigne donc le mystère du salut, mais tous les actes de la vie du Christ, de son Incarnation à sa Pâque, ont été appelés « mystères ». Ceux-ci ont un sens caché qui se dévoile sous l’action de l’Esprit, comme lorsque Jésus expliquait les Écritures aux disciples d’Emmaüs. L’Esprit nous donne de saisir ce sens caché.
Chaque Mystère exprime l’amour : la charité du Père qui veut faire de nous des fils dans son Fils, et l’amour présent dans le cœur du Christ. Que désire le Christ d’ailleurs, sinon réaliser le dessein du Père, sa volonté ? Il est tendu vers sa Pâque, vers son passage vers le Père pour nous entraîner avec lui.

2 août


18ème dimanche du Temps Ordinaire

« Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés » (Mt 14, 13-21)

Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !





 

Pour voir l'index du mois de juillet, cliquez ici !

 

Le rosaire édité

Chaque mois, vous pouvez trouver sur le site un Rosaire médité.
Pour avoir la liste des Rosaires déjà parus sur le site, ...

Cliquez ici !

La face cachée de la vie des moniales

Les médias font connaître l'extérieur de la vie monastique, ce que l'on peut filmer. Mais l'important échappe à la caméra. De quoi s'agit-il?...

Lire la suite

Chapelet de sainte Bernadette
(6 dizaines)

La tradition rapporte que lorsque la «Dame» apparut dans la Grotte de Massabielle, ...

Lire la suite

Neuvaine pour demander des vocations

Neuvaine pour les vocations dans notre communauté. Merci de prier avec nous.

Lire la suite

Diaporamas

Vous pouvez regarder quelques diaporamas ...

Lire la suite

Rosaire médité

Chaque mois, vous pouvez trouver sur le site un Rosaire médité.

Pour découvrir ce qu'est le rosaire

Cliquez ici!

Neuvaine pour demander un bébé

Neuvaine à Notre-Dame du Prompt-Secours pour demander la naissance d'un bébé par l'intercession de soeur Marie de Nazareth.

Lire la suite