Bienvenue sur le site du monastère des dominicaines de Lourdes!

23 avril

 

Dimanche
de l'Octave de Pâques
Grégoire de Nazianze

Allons! Célébrons la fête en accord avec la saison! Cat tout concourt à la beauté de cette fête et tout participe à la joie. De fait, regarde le monde visible: la reine des saisons escorte le roi des jours et, prenant sur ses propres biens, fait largesse de ce qu'elle a de plus beau et de plus agréable. Maintenant le ciel est plus radieux, maintenant le soleil est plus haut, plus doré; maintenant le cercle de la lune est plus lumineux, le choeur des astres plus pur; maintenant les flots concluent une trêve avec les ravages, les nuages avec le soleil, les vents avec l'air, la terre avec les plantes, les plantes avec les regards. Tout chante un hymne à Dieu et le célèbre par des voix sans voix; pour toutes choses, en effet, Dieu est remercié par moi, et de la sorte l'hymne des créatures devient mien, dès lors que je leur emprunte le motif de ma louange. Et pour le dire plus brièvement encore, c'est maintenant le printemps du monde, le printemps de l'Esprit; le printemps pour les âmes, le printemps pour les corps; le printemps visible, le printemps invisible.

 

20 avril

Explication de l'icône de la résurrection vénérée au monastère

Le Christ est ressuscité des morts,
Par sa mort il a vaincu la mort
A ceux qui sont dans les tombeaux
Il a donné la vie!

Trois fois de suite, au rite oriental, le prêtre chante cette acclamation, puis il la répète entre chacun des quatre versets.
A la septième fois, les portes de l'église s1ouvrent, et le cortège lumineux pénètre dans l'église étincelante, symbolisant la victoire du Christ sur la mort, et l'entrée des justes dans le Paradis retrouvé.
«C'est maintenant le Jour insigne et saint, unique dans les semaines, le roi et le seigneur des jours, la FETE des fêtes!... la Solennité des solennités, dans lequel nous bénissons le Christ dans tous les siècles» (Matines de Pâques, Ode 8).
«O Pâque grande et très sainte! O Christ, Sagesse et Verbe et Puissance de Dieu! Donne-nous de communier à toi avec plus de vérité au jour sans soir de ton Royaume» (Ode 9).

 

Le Christ éblouissant, arrache d'un geste puissant Adam et Eve gisant dans la tombe:
«Du tombeau, comme d!un sommeil, ô Seigneur, tu es sorti le troisième jour; ta force divine terrassa les gardiens de l'Enfer et tu éveillas nos premiers parents, car tu es le Dieu de nos pères, à Toi seul bénédiction et haute gloire!» (3e Dimanche de Carême, 7).
«L'Hadès demande à ses serviteurs: Quelle peine traverse mon esprit? Je suis contraint de rejeter Adam et ses fils, ceux que j'avais reçus de l'arbre défendu, car un Nouvel Arbre les conduit pour entrer à nouveau dans le Paradis!» (Ikos, 3e Dimanche de Carême).

Le Christ est entouré d'une grande auréole ovale (mandorle), symbolisant le ciel et son rayonnement:
«Celui qui est dans la lumière éternelle, pourquoi le cherchez-vous chez les morts comme homme? Voyez les suaires, courez, annoncez au monde que le Seigneur est ressuscité après avoir donné la mort à la mort car II est le Fils du Dieu qui sauve le genre humain» (Hypacoï, Pâques, Ode 3).

Remarquer sur l'icône, le regard plein de tendresse que le Christ miséricordieux pose sur Adam. Et celui-ci, éperdu de confiance et de reconnaissance, se laisse empoigner par le Nouvel Adam qui le vivifie:
«Jésus s'étant levé du tombeau comme il l'avait prédit, nous a donné la Vie éternelle et sa grande pitié» (1ère Ode).
«Tu t'es endormi dans ta chair comme un mortel, ô Roi et Seigneur et tu t'es relevé le troisième jour; tu as ressuscité Adam; tu as réduit la mort à néant, ô Pâque de l'incorruptibilité! Salut du monde!» (Exapostilaire, Matines de Pâques).

Sous les pieds du Christ, l'icône montre une caverne symbolisant l'enfer. On y voit un vieil homme enchaîné, image de la Mort:
«En ce jour, l'Enfer se lamente et s'écrie: "Mon pouvoir est détruit. J'avais accepté cet Homme après sa mort, comme l'un des mortels et je ne puis en aucune façon le retenir, mais avec lui, je vais être dépouillé de beaucoup d'âmes dont j'étais le roi. Moi qui depuis toujours possédais les morts, voici que Lui, les ressuscite tous!"» (Pâques, 1ères Vêpres).
«En ce jour, l'Enfer se lamente et s'écrie: "Mon pouvoir est englouti, le Pasteur a été mis en Croix, et Adam s'est relevé! Je suis dépouillé de ceux sur qui je régnais et, tous ceux que j'ai dévorés dans ma puissance, je les renvoie tous! Le Crucifié a vidé tous les tombeaux, la puissance de la mort n'a plus de force. Gloire, Seigneur, à ta Croix et à ta Résurrection"» (1ères Vêpres).

La Mort est vaincue par le Christ qui fait voltiger les portes des Enfers, les chaînes, les verrous, les clés...
«Tu es descendu au plus profond de la terre et tu as brisé les verrous éternels retenant les captifs, et le troisième jour, ô Christ, tu t'es levé du tombeau» (Ode 6).
«Dans le tombeau tu descendis, Source de Vie et notre Dieu et tu as fait éclater les serrures et les verrous pour ressusciter les morts qui chantaient joyeusement: Gloire à ta Résurrection, ô Christ notre Sauveur tout-puissant!» (Ode 9, 5ème Dimanche de Carême).

A gauche, sur l'icône, derrière Adam, on reconnaît Jean-Baptiste le Précurseur qui vient de mourir à cause d'Hérodiade; auprès de lui, David et Salomon s'entretiennent des prophéties: «Voici le Jour que fit le Seigneur, Jour d'allégresse et de joie! (Ps 117,24); Nous les vivants, bénissons Dieu! (Ps 113,18); II a fait des merveilles! (Ps 97)».

A droite, sur l'icône, derrière Eve, nous voyons Abel, le premier homme qui connut la mort, puis les prophètes et les justes: ils attendent le Libérateur et chantent:
«Brisant la mort, ô Christ, tu t'es levé comme un Roi tout-puissant, nous rappelant des antres de l'Enfer pour nous conduire en terre d'immortalité vers le bonheur du Royaume des cieux» (Ode 6 du 3ème dimanche de Carême).

On voit sur l'icône, les rochers qui s'inclinent, épousant la forme de la mandorle, car la Création tout entière s'unit à la joie de la Résurrection:
«Que les cieux se ré jouissent! c'est juste! Que la terre soit dans l'allégresse! Que le monde soit en fête, le monde entier, le vsible et l'invisible, car il est ressuscité le Christ, l'éternelle Joie!» (Pâques, 1ère Ode).
«Maintenant, tout est rempli de lumière, ciel, terre et enfers. Que toute créature fête donc la Résurrection du Christ en qui est notre force!» (3ème Ode).

«Où est ton aiguillon, ô mort? Où est ta victoire, ô enfer?
Le Christ est ressuscité et tu as été précipité.
Le Christ est ressuscité et les démons sont tombés.
Le Christ est ressuscité et les anges sont dans la joie.
Le Christ est ressuscité et la Vie gouverne.
Le Christ est ressuscité et il n'y a plus un mort au tombeau
Car le Christ est ressuscité des morts,
II est devenu prémices de ceux qui se sont endormis.
A Lui, gloire et puissance
dans les siècles des siècles. Amen.»

(fin de l'homélie de saint Jean Chrysostome)

*****

Extraits de la liturgie byzantine

«Ayant contemplé la Résurrection du Christ, adorons le Saint Seigneur Jésus, le seul exempt de péchés. Nous adorons ta Croix, ôChrist, nous chantons et glorifions ta sainte Résurrection, car tu es notre Dieu». En dehors de Toi, nous n'en n'avons pas d'autre, c'est ton Nom que nous proclamons. Venez, tous les croyants! Adorons la sainte Résurrection du Chrisi Voici que par la Croix, le joie est venue dans le monde! Sans cesse, louant le Seigneur, chantons sa résurrection car, ayant souffert la Croix pour nous, il a détruit la mort par Sa mort!» (Matines).

«Une Pâque sacrée nous a été révélée aujourd'hui: Pâque nouvelle, Pâque sainte, Pâque mystique, Pâque toute auguste, Pâque du Christ Libérateur, Pâque immaculée, grande Pâque, Pâque des croyants, Pâque qui nous a ouvert le Paradis, Pâque qui sanctifie tous les fidèles!» (Laudes).

«Jour de la Résurrection! Soyons rayonnants de joie pour cette solennité et embrassons-nous les uns les autres! Appelons Frères, même ceux qui nous haïssent. Pardonnons tout à cause de la Résurrection! Exclamons-nous:
Le Christ est ressuscité des morts,
par Sa mort II a vaincu la mort,
à ceux qui sont dans les tombeaux
II a donné la Vie!»

 

 

18 avril

Le Rosaire pendant le temps pascal

 

Mystères joyeux

L’Annonciation (Benoît XVI)


L’ange lui dit alors: «Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu» (Lc 1, 30)

Cette parole pénétra certainement en profondeur dans le cœur de Marie. Nous pouvons imaginer comment, en diverses occasions, la Vierge est revenue sur cette parole; lors de la rencontre sur le chemin du Calvaire, puis sous la Croix, alors que tout semble fini. Elle reste ainsi courageusement aux côtés de son fils mourant et, soutenue par la foi, elle va vers la Résurrection, vers la Pentecôte, vers la fondation de la nouvelle famille de l'Eglise.

Que la foi, Seigneur, bannisse la crainte et la peur du cœur des chrétiens.

 

La Visitation (Jean-Paul II)


Marie se leva et s'en alla en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Judée (Lc 1, 39).

Si nous considérons que le verbe «se lever» est employé dans les évangiles pour indiquer la résurrection de Jésus ou des actions matérielles qui comportent un élan spirituel, nous pouvons supposer que Luc veut souligner par cette expression l'élan vigoureux qui conduit Marie, sous l'inspiration de l'Esprit Saint, à donner au monde le Sauveur.

Prions pour ceux qui ne connaissent pas le Seigneur; qu'ils reçoivent la bonne nouvelle du salut.

 

La Nativité (Odes de saint Jean Damascène)


Voici que la Vierge enfantera un fils (Mt 1, 23).

En surgissant du tombeau, ô Christ, tu en as gardé les sceaux intacts, toi qui, lors de ton enfantement, n'avais pas violé le sein de la Vierge, et tu nous as ouvert les portes du Paradis.

Prions pour toutes les femmes qui attendent un enfant, dans la joie ou dans la tristesse.

 

La Présentation de Jésus (M. Olier)

Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction (Lc 2, 34).

Le Christ est établi, non plus pour figurer simplement la ruine du vieil homme et la résurrection à l'homme nouveau, mais pour être, par sa mort sanglante, la cause réelle et efficace de la mort au péché et de la résurrection à la vie divine, car c'est lui qui est le véritable Agneau de Dieu, l’hostie parfaite, qui ôte tous les péchés du monde, ce que les sacrifices de la loi n'avaient pu faire jusqu'ici.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, donne la paix au monde.

 

Le Recouvrement de Jésus au Temple (saint Ambroise)


C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi (Lc 2, 46).

Ils le trouvent dans le temple après trois jours, comme figure que trois jours après sa passion triomphante, il devait, ressuscité, se présenter à notre foi sur le trône du ciel et parmi les honneurs divins, Lui que l'on croyait mort.

Dans la nuit de l'épreuve, de la souffrance, donne-nous Seigneur d'entrevoir la lumière de ta Pâque.

16 avril

Fête de Pâques

 

Nous vous partageons quelques photos prises par une de nos hôtes pendant le triduum pascal.

Jeudi saint

 

Vendredi saint

 

Veillée pascale

 

 

Haut de la page

 

Neuvaine pour les vocations

Neuvaine pour les vocations dans notre communauté. Merci de prier avec nous.

Lire la suite …

Films sur le monastère

Cliquez ici !