Bienvenue sur le site du monastère des dominicaines de Lourdes!

 

Septembre

27 septembre


26ème dimanche du Temps Ordinaire
« S’étant repenti, il y alla » (Mt 21, 28-32)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !



24 septembre

 

Prier le Rosaire

avec des spirituels du XIVe siècle

Mystères douloureux


La Résurrection (Catherine de Sienne)

Le Christ ressuscité des morts ne meurt plus (Rm 6, 4).

Nous avons tous, par l'obéissance du Verbe, contracté la grâce, comme nous avons tous contracté la mort par le premier péché. Aussitôt que l'âme a si doucement acquis la lumière de la foi, elle voit que Dieu nous aime d'un amour ineffable et que, pour nous donner l'espérance de notre résurrection au dernier jour du jugement, il nous a manifesté sa résurrection.

Que la foi en ta résurrection grandisse dans tous les chrétiens.

 

L’Ascension (Jean de Ruisbroeck)

Quand je serai allé vous préparer une place, je reviendrai vous prendre avec moi; et là où je suis, vous y serez aussi (Jn 14, 3).

Notre Seigneur est monté devant vous, pour vous ouvrir la porte et vous préparer le lieu de l'éternelle gloire. Ce vous doit être un grand sujet de joie et vous devez graver dans votre cœur l'amour et la passion de votre cher Seigneur, de sort qu'il vive en vous et vous en lui.

Que notre désir de la vie bienheureuse soit le dynamisme de notre prière.

 

La Pentecôte (Jean de Ruisbroeck)

Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux (Ac 2, 3).

L'Esprit de Dieu est la libéralité sans mesure; il est clarté et feu qui embrase, faisant brûler et luire les sept dons, au sommet de l'âme, comme les sept lampes qui brillent devant le trône de la souveraine Majesté.

Que les dons de l'Esprit transfigurent notre action.

 

L’Assomption (Grégoire Palamas)

Le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom! (Lc 1, 49).

Marie est la cause de tout ce qui l'a précédée, elle préside à tout ce qui la suit, elle est médiatrice de l'éternité. Elle est, à elle seule, la limite entre la nature créée et l'incréée; tous ceux qui connaissent Dieu sauront qu'elle a servi de lieu à celui qu'aucun lieu ne peut contenir, et tous ceux qui louent Dieu la loueront après Dieu.

Que l'amour de la Vierge Marie, notre Mère, grandisse dans nos cœurs.

 

Le Couronnement de Marie (Jean de Ruisbroeck)

Fille de roi, elle est là, dans sa gloire, vêtue d'étoffes d'or; on la conduit, toute parée, vers le roi
(Ps 44, 13-15).

Marie est reine, couronnée avec son Fils… la plus haute de toutes les créatures et la plus proche de lui. C'est pourquoi nous devons le remercier et le louer du grand honneur qu'il a fait à sa mère et à nous tous dans la nature humaine; car l'ingratitude fait tarir la source des grâces de Dieu.

Que la confiance en Marie nous accompagne tout au long de notre vie.

22 septembre


 

 

 

100 Prières dominicaines

I. Prières à saint Dominique

 

 

 



Séquence de la messe de saint Dominique.

Que la cour céleste éclate en une harmonie nouvelle, modulée sur un thème nouveau! Et de la terre que notre chœur y réponde en mélodies joyeuses, à la gloire de Dominique! Du désert du monde, le Roi des siècles appelle l’homme de son cœur, comme Moïse de l’Egypte. Sur la nacelle de la pauvreté, il passe le fleuve des vanités, pour le salut du peuple. Le prédicateur de la terre à sa mère est présagé, sous la forme d’un chien symbolique portant à sa gueule un flambeau; ainsi, Dominique entraîne les nations à la loi de l’amour. C’est le nouveau législateur, avec le zèle ardent d’Elie, et la sainte haine du mal. Il écarte les renards de Samson; et, avec la trompette de Gédéon, met l’ennemi en déroute. Encore dans la chair mortelle, il rappelle un mort du tombeau, et le rend vivant à sa mère. Du signe de la croix, il éloigne la pluie; il rassasie la troupe des Frères d’un pain venu du ciel. Heureux Dominique! il devient pour l’Eglise entière une cause d’allégresse et de triomphe!
Le monde s’emplit de sa postérité, et les phalanges des cieux s’ouvrent pour le recevoir. Le froment est tombé en terre, l’astre s’est voilé: mais le Créateur souverain féconde les ossements de Joseph, fait resplendir les rayons de l’astre, pour le salut de tous. Oh! comme la fleur de sa pureté se révèle à l’incomparable odeur qu’exhale son tombeau! Les malades accourent et trouvent la santé; les aveugles et les boiteux, la guérison, en des prodiges sans nombre. Disons donc, à pleine voix: à l’illustre Dominique, louange, honneur! Appelez de vos cris son suffrage, pauvres soldats, qui marchez après lui.
Et toi, Père tendre et généreux, guide et protecteur du troupeau, par ton incessante prière, à la Cour du souverain Roi, défends, dans tous les siècles, ce troupeau que tu as quitté.

20 septembre


25ème dimanche du Temps Ordinaire
« Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? » (Mt 20, 1-16)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !



18 septembre

 

Prier le Rosaire

avec des spirituels du XIVe siècle

Mystères douloureux


L’Agonie (Jean de Ruisbroeck)

L'esprit est prompt mais la chair est faible (Mt 26,41).

Jésus Christ nous apprend ainsi qu'il faut veiller et prier, et lutter avec notre esprit et avec la grâce de Dieu, pour triompher de notre chair et de notre nature, et obéir à Dieu en toute affliction jusqu'à la mort. Voilà la première heure de la nuit en laquelle nous suivons le Christ pour lui ressembler.

Quand la tentation se fait grande, ne laisse pas la peur ou la faiblesse l'emporter en nous.

 

La Flagellation (Christine Ebner)

Pilate fit flageller Jésus et il le livra pour qu’il soit crucifié (Mt 27,26).

Je vis un jour Notre Seigneur quand il fut flagellé. Son corps délicat était durement lié avec des cordes au milieu de son buste. Ses mains aussi étaient liées, et si profondément serrées, qu'on voyait à peine les cordes enfoncées dans la chair. Ses divines mains étaient comme un linge bleu. Mon cher Seigneur était cruellement abîmé par les verges, tout troué et couvert de sang. En le contemplant souffrant si indiciblement, en voyant ses gestes douloureux et son corps meurtri, épuisé du sang répandu, je fus remplie d'une douce et vive gratitude.

Prions pour ceux qui sont torturés physiquement mais aussi psychologiquement ou moralement, pour les personnes que l'on dégrade dans leur personnalité.

 

Le Couronnement d’épines (Dorland le chartreux)

Avec des épines, ils tressèrent une couronne, et la posèrent sur sa tête; ils lui mirent un roseau dans la main droite et, pour se moquer de lui, ils s’agenouillaient devant lui en disant: «Salut, roi des Juifs!»
(Mt 27, 29)

Pourquoi est-il hypocritement adoré? pour te mériter de recevoir de son Père d'éternels honneurs. Pourquoi souillé de crachats? pour ôter au visage de ton âme ses hideuses souillures. Pourquoi armé d'un fragile roseau? pour te mettre en main un sceptre qui ne se casse ni ne se perd. Pourquoi frappé à la tête? pour préserver ton intelligence de blessures qui la pervertissent ou l'éteignent.

Donne-nous, Seigneur, de savoir comme toi donner notre vie pour nos frères.

 

Le Portement de croix (Jean de Ruisbroeck)

Lui-même, portant sa croix, sortit en direction du lieu dit Le Crâne (ou Calvaire) (Jn 19,17).

Quoique la nature qui porte la croix et suit Notre Seigneur dans la mort soit dans la peine, l'esprit qui fait volontairement une telle offrande est dans la joie.

Ne permet pas, Seigneur, que la lâcheté nous entraîne, quand vient la tentation.

 

Le crucifiement et la mort de Jésus (Jean de Ruisbroeck)

Un des soldats, avec sa lance, transperça le côté de Jésus et il sortit aussitôt du sang et de l'eau (Jn 19,34).

Nous avons été purifiés par le Christ dans la fontaine de sang et d'eau qui jaillit de son côté; son sang nous a rachetés et l'eau nous unit à son Esprit en amour… c'est ce que nous montre l'eau qui est mêlée avec le vin dans le calice où l'on consacre le sang.

Nous te prions, Seigneur, pour les néophytes renouvelés par les sacrements jaillis de ton côté.

16 septembre


 

 

 

100 Prières dominicaines

I. Prières à saint Dominique

 

 

 



Répons de l’office de saint Dominique.

Ô merveilleuse espérance laissée par toi à ceux qui te pleuraient à ton heure dernière, lorsque tu promis qu’après ta mort tu serais utile à tes Frères!
R. Accomplis, ô Père, ce que tu as dit, en nous aidant de tes prières!
V. Tu as opéré tant de prodiges pour le salut des corps infirmes; obtiens-nous le secours du Christ, pour guérir nos âmes souffrantes.
R. Accomplis, ô Père, ce que tu as dit, en nous aidant de tes prières.
V. Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit.
R. Accomplis, ô Père, ce que tu as dit, en nous aidant de tes prières.

 

Antienne de l’office de saint Dominique.

Ô lumière de l’Eglise
Docteur de la vérité,
Rose de patience,
Ivoire de chasteté!
Tu nous as servi généreusement
L’eau de la Sagesse;
Prédicateur de la grâce,
Joins-nous aux Bienheureux.

13 septembre


24ème dimanche du Temps Ordinaire
« Je ne te dis pas de pardonner jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois » (Mt 18, 21-35)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !




11 septembre

 

Prier le Rosaire

avec des spirituels du XIVe siècle

Mystères lumineux




Le Baptême (Ludolphe le Chartreux)

Au moment où il remontait de l'eau, Jésus vit les cieux fendus et l'Esprit descendant sur lui comme une colombe (Mc 1,10).

De même qu'après le déluge la colombe, portant dans son bec un rameau vert d'olivier, vint annoncer à ceux qui avaient été sauvés des eaux, que la colère divine était apaisée et que tout l'univers était tranquille, ainsi l'Esprit Saint,apparaissant au baptême de Jésus sous la forme d'une colombe, vient annoncer que la miséricorde divine remet les péchés et confère la grâce à ceux qui sont baptisés; mais, à la place d'un rameau d'olivier, il nous montre le Libérateur promis qui doit opérer la rédemption du genre humain.

Que ta miséricorde, Seigneur, recouvre la misère de nos péchés.

 

Cana (Ludolphe le Chartreux)

Ils emplirent les urnes jusqu'aux bords (Jn 2,7).

L'eau fut à l'instant changée en vin excellent, par la toute-puissance divine. L'Évangile ne dit pas que Jésus prononça quelques paroles, comme il le fit dans la transsubstantiation du pain et du vin en son corps et en son sang, mais ici la transformation se fit par la vertu secrète de la Divinité. Les autres miracles du Sauveur furent le résultat de sa parole ou de son contact, quelquefois même de ses larmes; celui-ci est l'effet de sa seule volonté.

Augmente en nous, Seigneur, la confiance en ta présence bienveillante.

 

L’Annonce du Royaume (Maître Eckhart)

Le Royaume de Dieu est proche (Mt 3,2).

Le Royaume de Dieu, c'est Dieu lui-même avec toute sa richesse. Le Royaume de Dieu n'est pas une petite chose: si l'on réfléchissait à tous les mondes que Dieu pourrait créer, ce n'est pas son royaume! L'âme dans laquelle le Royaume de Dieu se lève et lui devient visible, on n'a plus à lui prêcher ni à vouloir l'instruire: elle est par làsuffisamment instruite et assurée de la vie éternelle.

Que ton Esprit, Seigneur, nous enseigne, pour que ton Royaume advienne en nos cœurs.

 

La Transfiguration (Grégoire Palamas)

Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis tout mon amour; écoutez-le!
(Mt 3,17).

Tous, nous avons connu le Fils par la voix du Père qui nous annonçait d'en haut cet enseignement, et l'Esprit Saint lui-même, la lumière indicible elle-même, nous a montré que voici assurément le Bien-aimé du Père; et le Fils lui-même nous a manifesté le nom de son Père et a promis, en remontant au ciel, de nous envoyer l'Esprit Saint afin qu'il demeure avec nous à jamais.

Que le Notre Père enseigné par Jésus soit notre prière la plus chère.

 

L’Eucharistie (Jean de Ruisbroeck)

Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi, je demeure en lui (Jn 6,56).

L'invention la plus subtile et la plus ingénieuse de l'amour que l'on puisse imaginer, c'est bien que nous puissions manger la chair du Christ et boire son sang et que, par la vertu de cet aliment, notre vie divine devienne spirituellement une seule vie avec la sienne.

Seigneur, que rien ne nous sépare de toi.

8 septembre

Nous vous faisons part du décès d'une de nos soeurs, soeur Marie du Sacré-Coeur.
Nous la confions à votre prière.

Pour voir le faire-part, cliquez ici !

7 septembre

Nous accueillons soeur Mary-Paul, philippine, pour quelques semaines au monastère.
Elle raconte comment elle est arrivée à Lourdes :

Rien n'est impossible avec Marie !

Pour lire le témoignage, cliquez ici !

6 septembre


 

 

23ème dimanche du Temps Ordinaire
« S’il t’écoute, tu as gagné ton frère » (Mt 18, 15-20)
Pour écouter l'homélie du P. Daou
cliquez ici !





3 septembre

 

Prier le Rosaire

avec des spirituels du XIVe siècle

Mystères joyeux



L’Annonciation (Jean de Ruisbroeck)

Voici la servante du Seigneur; que tout m’advienne selon ta parole (Lc 1, 38).

C'est de l'humble abaissement que provient une digne ascension vers Dieu en louange et amour. Marie, la Mère de Dieu, nous l'apprend, car lorsqu'elle eut dit à l'ange: «Voici la servante du Seigneur», ce fut là un humble abaissement. Lorsque aussitôt après elle dit: «Mon âme glorifie le Seigneur», ce fut une digne ascension et un holocauste salutaire d'amour.

Que toute notre vie, Seigneur, devienne une offrande.

 

La Visitation (Ludolphe le Chartreux)

Marie se rendit en hâte vers une ville de Juda et pénétra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth (Lc 1,39-40).

Marie, réfléchissant aux paroles que l'Ange lui avait dites touchant sa cousine Elisabeth, voulait la visiter pour la féliciter et la servir; car Jésus, que Marie portait dans son sein, avait hâte de sanctifier Jean avant qu'il vint au monde. Sortant donc du lieu où elle demeurait dans une paisible contemplation et dans une oraison continuelle au milieu de ses occupations domestiques, elle quitta Nazareth avec la permission de Joseph, pour aller vers le midi dans les montagnes.

Qu'à travers nos humbles services ta présence, Seigneur, se manifeste.

 

La Nativité (Sainte Brigitte)

Tu es le plus beau des enfants des hommes (Ps 44;2).

Quand je nourrissais mon Fils, dit Marie, je le voyais doué d'une si grande beauté que quiconque le voyait était consolé, quelque soit la douleur de son cœur; et beaucoup d'habitants de la Judée disaient entre eux: Allons voir le Fils de Marie pour pouvoir nous sentir consolés. Sans savoir qu'il était le Fils de Dieu, ils recevaient néanmoins une grande consolation à sa vue.

Sois la consolation des réfugiés, protège les faibles et les pauvres qui crient vers toi.

 

La Présentation de Jésus (Jean Tauler)

Lorsque fut accompli le temps de leur purification, ils portèrent Jésus à Jérusalem pour l'offrir au Seigneur (Lc 2, 22).

La très sainte Mère de Notre Seigneur n'avait nul besoin de purification, comme les autres femmes, puisqu'elle avait été préservée de tout péché, et qu'elle avait conçu et enfanté le Fils de Dieu par l'opération du Saint-Esprit, en restant toujours vierge et ornée de la pureté la plus parfaite. Or elle n'en a pas moins voulu se soumettre à une loi humiliante et, par les mains du prêtre, elle a offert à Dieu son Fils bien-aimé, elle s'est offerte elle-même, avec son très doux Jésus, comme une vivante Hostie à la gloire de Dieu et pour le salut de tous les hommes.

Prions pour les jeunes qui offrent toute leur vie au service du Seigneur et de l'Eglise.

 

Le Recouvrement de Jésus au Temple (Jean Tauler)

Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le Temple (Lc 2, 46).

Les parents de Jésus l'avaient perdu dans la multitude, et voilà pourquoi ils furent obligés de retourner d'où ils venaient. Or, quand ils furent arrivés dans le Temple — ce qui signifie l'origine même de l'âme — joyeux, ils retrouvèrent Celui que, perdu, ils pleuraient. Pareille chose se passe pour celui qui veut constater la merveilleuse naissance de Dieu dans son âme; il doit quitter tous les hommes et revenir à cette origine, à ce fond dont il est sorti.

Donne-nous le goût du silence et du renoncement qui donnent accès au fond de notre âme.

1er septembre


 

 

 

100 Prières dominicaines

I. Prières à saint Dominique

 

 

 



Le Bienheureux Jourdain de Saxe, successeur de saint Dominique à la tête de l’Ordre des Prêcheurs, adressa à son prédécesseur l’ardente prière qui suit.

Ô très saint prêtre de Dieu, auguste confesseur, prêcheur admirable, bienheureux Dominique, nous nous réjouissons de t’avoir comme intercesseur auprès du Seigneur.
Pur comme une vierge choisie, cher et agréable au Seigneur plus que nul autre en tes jours mortels; homme illustre par ta vie, ta science et tes miracles, nous nous réjouissons de t’avoir comme protecteur puissant auprès de Notre Seigneur Jésus Christ. Vers toi, qu’entre les saints et les élus de Dieu, je vénère d’une dévotion toute spéciale, j’élève la voix, du fond de mon cœur, en cette vallée de misères. Je t’en prie, ô Père clément, sois favorable à mon âme pécheresse, prête l’oreille au cri de mes supplications...
Toi qui, à la fleur de l’âge, dédias ta pureté à la beauté de l’Epoux des vierges;
Toi qui, sanctifié aux fonts sacrés, rempli de l’Esprit de Dieu, dévouas ton âme à l’amant très chaste des vierges;
Toi qui, montant de vertus en vertus, t’élevas toujours du bien au mieux;
Toi qui offris ton corps comme une hostie vivante, sainte, agréable à Dieu;
Toi qui, façonné par la grâce divine, t’es livré à Dieu tout entier;
Toi qui, entré dans la voie de la perfection, abandonnas toutes choses pour suivre nu le Christ nu, et préféras les trésors du ciel à ceux de la terre;
Toi qui te renias toi-même absolument, portas vaillamment la croix, et t’efforças de marcher sur les traces de notre Rédempteur, notre seul guide véritable;
Toi qui, enflammé du zèle de Dieu et du feu céleste, embrasé d’une charité sans bornes et d’une irrésistible ferveur d’esprit, te lias tout entier par le vœu de la pauvreté perpétuelle à l’observance de la vie apostolique et, par un décret de la Providence, instituas pour ce ministère l’Ordre des Prêcheurs;
Toi qui, dans l’univers entier, as fait briller sur la sainte Eglise la lumière de tes mérites glorieux et de tes exemples;
Toi qui, délivré de cette prison de chair, es monté au royaume céleste;
Toi qui, revêtu de ton premier vêtement d’innocence, es parvenu auprès de Dieu pour y être notre avocat;
Toi donc, qui as désiré avec tant de zèle la sanctification du genre humain, viens en aide au clergé et à tout le peuple, aux vierges et aux femmes pieuses.
Montre-toi propice à ceux qui t’invoquent: sois-nous vraiment un Dominique, c’est-à-dire fidèle gardien du troupeau du Seigneur. Veille sur nous sans cesse, réconcilie nos âmes avec le Très-Haut; et après cet exil, présente-nous avec allégresse au très puissant Fils de Dieu, notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, à qui seul appartiennent l’honneur et la louange, l’ineffable joie et la béatitude parfaite, en compagnie de la glorieuse Vierge Marie et de toute la cour céleste, subsistant sans fin dans les siècles des siècles. Amen.

Pour voir l'index du mois d'août, cliquez ici !

 

Le rosaire édité

Chaque mois, vous pouvez trouver sur le site un Rosaire médité.
Pour avoir la liste des Rosaires déjà parus sur le site, ...

Cliquez ici !

La face cachée de la vie des moniales

Les médias font connaître l'extérieur de la vie monastique, ce que l'on peut filmer. Mais l'important échappe à la caméra. De quoi s'agit-il?...

Lire la suite

Chapelet de sainte Bernadette
(6 dizaines)

La tradition rapporte que lorsque la «Dame» apparut dans la Grotte de Massabielle, ...

Lire la suite

Neuvaine pour demander des vocations

Neuvaine pour les vocations dans notre communauté. Merci de prier avec nous.

Lire la suite

Diaporamas

Vous pouvez regarder quelques diaporamas ...

Lire la suite

Rosaire médité

Chaque mois, vous pouvez trouver sur le site un Rosaire médité.

Pour découvrir ce qu'est le rosaire

Cliquez ici!

Neuvaine pour demander un bébé

Neuvaine à Notre-Dame du Prompt-Secours pour demander la naissance d'un bébé par l'intercession de soeur Marie de Nazareth.

Lire la suite