Homélie du 7 août 2016


19e dimanche du Temps de l'Eglise C

Homélie du fr. Gilles Danroc o.p.

 

 

Sagesse 18, 6-9 :

«La nuit de la délivrance pascale avait été connue par avance par nos Pères, ils étaient dans la joie.»

Psaume 32

«Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu!»

Hébreux 11, 1-2.8-19

«Par la foi, Abraham a salué de loin le jour du salut.»

Luc 12, 32-48

«Là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.»

 

Voici venir le jour du Royaume
--------------------------

 

Par la foi, Abraham quitta son pays et partit… vers lui-même. Par la foi, Sarah,… par la foi Jésus prit Pierre, Jacques et Jean pour monter le Thabor et être transfiguré devant eux dans la fulgurante lumière de sa divinité irradiant la chair du Verbe fait chair,… Par la foi, Dominique quitta sa Castille natale pour traverser l'Europe et rencontrer un aubergiste…
La foi est mouvement, élan, départ, commencement et par la foi, nous allons de commencement en commencement par des commencements qui n'auront pas de fin (Saint Grégoire de Nysse). Oui, aller mais aller vers… vers la rencontre de Dieu qui est venu à la rencontre de l'humanité!

Rencontre, relation et charité. La foi conduit à la charité car Dieu est Amour, relation, rencontre du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Rencontre et relation d'Amour tissée au jour de notre baptême.

Et c'est l'espérance qui unifie les lectures de ce jour.
Souvenez-vous du livre de la Sagesse où nous apprenons que nos Pères Abraham, Isaac et Jacob «ont connu par avance» la vigile pascale! Et l'épître aux Hébreux qui nous apprend qu'Abraham a offert Isaac en sacrifice car «il pensait que Dieu est capable même de ressusciter les morts. C'est pourquoi son fils lui fut rendu: il y a là une préfiguration!»

La foi est un mouvement, un aller vers.
L'amour est relation de charité.
L'espérance est anticipation du Royaume.

Royaume annoncé par le Christ, dans la geste de sa Pâque où Il se tient, les reins ceints, lavant les pieds des disciples en figure centrale du Serviteur allant jusqu'au bout, au bout de l'Amour livré sur la croix. C'est pourquoi Dieu l'a ressuscité!
La résurrection du Christ que nous célébrons en ce jour, le Dimanche, est au centre de l'histoire de l'humanité. Abraham a espéré de loin et salut le jour à venir et Jésus a ouvert sur la croix les portes étincelantes du Royaume des cieux.
En terme de service, espère contre toute espérance!

Fr. Gilles Danroc o.p. Lourdes 2016.

 

Haut de la page